ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Grand débat :

Des mesures qui ne sont pas à la hauteur de l’enjeu

Publié le 26 avril

Les annonces du président de la République confirment la mise en place de mesures qui ne sont pas à la hauteur des exigences portées par les différents mouvements sociaux qui secouent le pays ces derniers mois.

Les conclusions du grand débat génèrent à la fois colère, indignation et appellent nécessairement à des mobilisations pour modifier profondément les orientations politiques actuelles, ouvrir d’autres perspectives et réduire les inégalités sociales et territoriales de notre pays, que les propositions risquent au contraire d’aggraver.

Une nouvelle fois, le patronat, les plus fortunés sont exonérés et le capital n’est aucunement mis à contribution pour répondre aux fractures sociales et territoriales.

Quant à « l’art d’être français » et à la teneur inquiétante des propos sur l’immigration et l’identité nationale, la CGT dénonce un discours nauséabond renouant avec une période très sombre de notre histoire. Ces propos ne peuvent que fractionner la société.

Les salariés, retraités, privés d’emploi, les travailleurs en général ne peuvent se contenter des annonces de ce soir et devront se mobiliser pour gagner une autre répartition des richesses, seule solution pour entrevoir des horizons meilleurs :

  • • l’amélioration du pouvoir d’achat, en particulier, par la revalorisation du Smic, des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux ;
  • • la relance des dynamiques budgétaires pour développer l’emploi, des investissements sur l’ensemble du territoire ;
  • • la modernisation et le développement des services publics attaqués encore récemment par une réforme rétrograde de la Fonction publique.

Nous appelons à la mobilisation, le plus largement possible, dans les entreprises, les établissements, dans les localités, le 1er-Mai puis le 9 mai pour gagner des avancées contribuant au progrès social.

Lire le communiqué de presse