ACCUEILL’Union LocaleRetraités CGT

Imprimer cet article Imprimer

Pouvoir d’achat.

Double peine pour les retraités

Publié le 8 février

Interrogé le 7 janvier dernier par quatre membres de la rédaction du Journal du Dimanche sur l’évolution du pouvoir d’achat des Français en 2018, le Premier ministre déclarait : « le pouvoir d’achat des actifs va augmenter. Plus de 20 millions de salariés et d’indépendants vont constater dès la fin de ce mois qu’avec notre politique, le travail paie. Pour un salaire de 1 500€par mois, cela représentera un gain de 260€ par an. » Cela donne 21,66 € d’augmentation de salaire par mois. Mais cela ne coûte rien au patronat, puisque ne sont plus retenues sur le bulletin de paie les cotisations chômage et maladie imputées au salarié.

Réduction des revenus

Mais avec la hausse de la CSG, le pouvoir d’achat des retraités, lui, va baisser. Et de façon significative ! Pour exemples, un retraité qui touchait jusque-là 1 500€ de pension par mois ne percevra plus que 1 475€ ou encore un couple dont les deux pensions cumulées s’élèvent à 4 400€ par mois a calculé qu’il paiera 80 € de CSG de plus chaque mois. Et viendront s’ajouter les hausses de prix, principalement à cause de l’augmentation des taxes.

Tout ça afin que les patrons n’aient pas à dépenser un seul centime pour augmenter de 21,66€ le salaire mensuel d’un salarié, pour reprendre l’exemple donné par Edouard Philippe. Ces salariés ne verront même pas leur pouvoir d’achat augmenter en raison des hausses de janvier. Avec +6,9% pour le gaz, +7,8 centimes par litre de gazole, +3,4 centimes pour l’essence, les hausses des tarifs postaux et celles des contraventions, l’argent enlevé aux retraités profitera peut-être aux plus riches, mais pas aux ouvriers et employés.

Hausse des prix

Ces hausses, les retraités les subissent aussi. Pour eux, c’est la double peine décidée par Emmanuel Macron et son gouvernement. Voilà ce que nous devons expliquer à tous les retraités afin de faire monter l’indignation. Car si cette mesure devait passer sans protestation chez les16 millions de retraités, le pouvoir politique pourrait être tenté de procéder à de nouvelles augmentations de la CSG dans les prochaines années.

Voilà pourquoi la carte de vœux à M. Macron doit être signée massivement. Il faut inonder l’Elysée pour obliger son locataire à renoncer à cette décision injuste. Macron dit vouloir réformer le système afin que chaque euro cotisé se traduise par un équivalent pour tous de droit à pension. Et en même temps, il spolie ceux qui ont gagné ces droits par leurs travail, par leurs cotisations !

Télécharger la carte de vœux des 9 au président de la République